Nous travaillons toujours sur notre nouveau site web. Nous sommes désolés pour ce désagrément.

UN GUIDE DE LA COSTA TROPICAL Explorez l’intacte Côte de Grenade

LIEUX À VISITER ET CHOSES À FAIRE
À GRENADE ET À L’EST DE MALAGA

Si vous souhaitez explorer ou en savoir plus sur la Costa Tropical de Grenade et ses environs, Cumbre Villas vous donnera un aperçu de ces villes andalouses, des lieux proches et des choses à faire sur cette côte sud de l’Espagne.

Costa Tropical

Localisation des villas à vendre et à louer en Andalousie

La Costa Tropical est située en Andalousie, région chaude et colorée du sud de l’Espagne, et plus précisément dans la province de Grenade. Cette dernière est connue pour la Alhambra et les montagnes de la Sierra Nevada mais également pour les tapas gratuites servies avec chaque boisson. C’est une bonne façon de découvrir les délicieuses spécialités de la région.

Salobreña, Almuñécar et La Herradura font partie de la Costa Tropical, une côte encore relativement vierge. L’attrait de la Costa Tropical en général est qu’elle n’a pas été gâchée par le surdéveloppement et le tourisme de masse. Le caractère espagnol a été préservé ici. Cette côte espagnole n’a pas la renommée internationale dont jouissent certaines villes voisines situées sur la Costa del Sol, comme Marbella ou même Nerja, mais c’est une destination de vacances idéale pour les touristes futés, et pour les personnes à la recherche d’une maison (secondaire) en Espagne. Ces beaux villages sont moins fréquentés, moins urbanisés et moins chers que la Costa del Sol, mais ils offrent le même microclimat agréable et des plages encore plus belles grâce à son littoral accidenté.

Le climat est considéré comme subtropical, d’où le nom de « Costa Tropical », avec une température annuelle moyenne comprise entre 18° (en hiver) et 28° (en été) et plus de 325 jours de soleil par an. Grâce à Sierra Nevada, la Costa Tropical est protégée du vent du nord en hiver, tandis qu’en été, la brise marine fraîche adoucit les températures élevées typiques du sud de l’Espagne. Compte tenu de ces conditions climatiques, il n’est pas surprenant que l’on y cultive même des fruits tropicaux exotiques, uniques en Europe, comme l’anone, la mangue et l’avocat.

La Costa Tropical est l’une des destinations les moins développées et les moins connues de toutes les côtes espagnoles. Elle offre 75 kilomètres de littoral et s’étend du parc naturel Cerro Gordo à l’ouest jusqu’à La Rábita à l’est. Elle compte 17 communes au total, dont certaines sont situées à l’intérieur des terres, dans une enclave surprenante entre vallées tropicales et montagnes, comme Jete, Molvízar et Ítrabo. D’autres sont situées le long du littoral, comme Motril, Salobreña, Almuñécar et La Herradura, qui sont les quatre villes les plus importantes de la côte de Grenade. 

La côte de Grenade a été un point stratégique entre l’Europe et l’Afrique tout au long de l’histoire. On y trouve de nombreuses ruines et un patrimoine ancien datant de l’époque des Phéniciens, des Romains et des Maures, qui valent vraiment la peine d’être visités. En même temps, il y a aussi de nombreuses plages et criques tranquilles aux eaux cristallines à découvrir. Si vous voulez profiter de vacances reposantes avec de belles plages, un ciel bleu, du soleil, des activités de loisir et une authentique ambiance espagnole, alors vous avez trouvé l’endroit idéal. 

Profitez de la Costa Tropical, de son environnement paisible et des jolis paysages d´intérieur comme le Valle de Lecrín, Valle de Río Verde, Los Guájares et Las Alpujarras – pour n’en citer que quelques-uns –, tout en étant proche des villes de Grenade, Málaga et Almería, et en même temps à deux pas de la chaîne de montagnes de Sierra Nevada. Sierra Nevada offre de superbes randonnées pédestres et équestres en été et de bonnes conditions de ski en hiver. Comme elle est proche de la côte, vous pouvez skier le matin et vous détendre sur la plage l’après-midi. C’est l’une des choses qui rendent la Costa Tropical de Grenade si spéciale. Du ski au golf, en passant par le tennis (paddle), le football, le VTT et la pêche, sans oublier les sports aériens comme le parapente et les sports nautiques comme le stand-up paddle, la planche à voile et le kitesurf, tous sont facilement accessibles depuis la Costa Tropical de Grenade.

Provincia de Granada

Grenade

Grenade est une magnifique ville estudiantine avec une ambiance un peu bohémienne. Cette ville ne se résume pas seulement à l’Alhambra. La rue principale est appelée Calle de los Reyes Catolicos. Vous y trouverez de nombreux magasins, bars à tapas et même « Hammam Al Ándalus », un bain arabe que vous pouvez réellement utiliser. Si vous souhaitez faire du shopping, il y a de nombreuses petites rues secondaires avec de jolis magasins à côté de la Calle Reyes Catolicos. Si vous voulez faire un plongeon au coeur du Maroc, visitez les rues Calderería Nueva et Calderería Vieja près de la Plaza Nueva. Vous y trouverez des salons de thé, des cafés avec des pâtisseries arabes et des narguilés, des échopes et des petits magasins vendant des épices et des spécialités arabes. Il y a également une arène, « La Plaza de Toros », qui se trouve à 10 bonnes minutes du centre-ville. Il n’est pas recommandé de conduire car de nombreuses rues sont fermées à la circulation normale.

L’Alhambra

L’Alhambra se dresse tel un château imposant avec ses remparts aux tons rougeâtres qui renferment et cachent sa délicate beauté. Construite au départ dans un but militaire, l’Alhambra devient la résidence de la famille royale et de la Cour de Grenade au milieu du XIIIe siècle, après la création du royaume de Nasrid.

Durant les XIIIe, XIVe et XVe siècles, la forteresse se transforme en une citadelle munie de hauts remparts et de tours défensives qui abrite deux parties principales : la partie militaire, ou Alcazaba, avec les casernes de la garde royale et la medina ou ville de la Cour avec les célèbres Palais Nasrid et les ruines des maisons des nobles et des plébéiens. Le Palais de Charles V se trouve également dans la medina. Ce site abrite également un palais indépendant situé en face de l’Alhambra et entouré de jardins et de vergers où les rois de Grenade venaient se reposer : le Generalife.  

Albaicín (Albayzin)

Un autre endroit à ne pas rater lors de votre visite de Grenade est le vieux quartier arabe connu sous le nom d’Albaicin. Il fut déclaré patrimoine mondial en 1993. L’Albaicín se situe sur la colline en face de l’Alhambra. Ce quartier se caractérise par ses étroites rues pavées bordées de grands murs blancs garnis de cascades de fleurs. Les murs dissimulent des maisons-jardins de style arabe, typiques de l’Albaicín. Ces maisons se composent de plusieurs étages disposés autour d’un patio rempli de fruits, de légumes et de fleurs. Vous pouvez vous reposer ou manger un petit bout sur un banc d’une des nombreuses places du quartier. L’Albaicín est un lieu paradisiaque pour les peintres en raison de ses splendides vues, notamment sur l’Alhambra.

Vous avez de grandes chances de vous perdre en parcourant l’Albaicín. Le tracé des rues est sans aucun doute de style arabe, avec de petites allées zigzaguant autour de la colline et reliées entre elles par quelques marches. Beaucoup de rues ont une forme de L et se terminent sur des barrières fermées qui ne vous permettent que d’entrevoir de splendides jardins. Vous serez entouré d’odeurs envoûtantes accompagnées du tintement de l’eau et des chants de flamenco. Vous pouvez découvrir le Palacio Dar-Al-Horra, une mini Alhambra datant du XVe siècle, transformé en centre d’information ainsi que la Mosquée de Grenade. C’est le premier édifice musulman construit depuis que toutes les mosquées de l’Albaicín aient été transformées en églises il y a 500 ans.

Sacromonte

Le Sacromonte surplombe légèrement l’Albaicín. Vous y découvrirez des grottes construites dans les flancs de la montagne. Les gitans y ont vécu pendant des siècles. À l’heure actuelle, certaines grottes sont ouvertes au public et ont été transformées en restaurants. Elles accueillent aussi des spectacles de flamenco. Elles sont décorées avec des objets en céramique et en cuivre.

Provincia de Málaga

Málaga

Málaga est la deuxième plus grande ville d’Andalousie et la cinquième plus grande ville d’Espagne. Fondée par les Phéniciens au 8e siècle avant J.-C., Malaga est l’une des plus anciennes villes d’Europe. Depuis le boom touristique des années 1960 et 1970, elle est à la fois un centre culturel et économique remarquable sur la côte méditerranéenne. Le centre de Málaga   se trouve à en moins d’une heure de la Costa Tropical. 

Le vieux quartier de Málaga autour de la cathédrale est une zone charmante et constitue un endroit agréable à explorer. Calle Larios, connue pour ses magasins, est entourée de jolies petites rues, de plazas et de la magnifique cathédrale. Le Musée Picasso se trouve également dans ce quartier. L’un des points forts de la ville est l’Alcazaba Málaga. Cette forteresse maure datant de 1057, récemment restaurée, accueille un impressionnant musée archéologique rempli de trésors phéniciens et arabes. Elle est perchée sur la colline surplombant la ville d’où les visiteurs peuvent même entrevoir la côte africaine. La structure, ressemblant à celle de l’Alhambra de Grenade, abrite trois palais splendides et elle est entourée de jolis jardins et de fontaines richement ornées.

Les magnifiques Jardins Alameda et le Paseo del Parque se trouvent au centre-ville, près de la cathédrale et du quartier historique. Cette importante avenue est entourée de jardins avec de gigantesques palmiers, du jasmin, des plantes exotiques mais également des statues, des fontaines et des endroits où vous pourrez faire une petite pause. Le parc se situe le long du port de Malaga et sa zone commerciale « Muelle Uno », un fantastique espace de loisirs et de culture qui a ouvert ses portes en 2011, proposant de nombreux restaurants et magasins sympas, mais aussi des événements culturels et des concerts. L’une des plus grandes attractions est le Centre Pompidou Málaga, avec une vaste collection d’art moderne.

En dehors de la ville, sur la route menant à Antequera, se trouvent les pittoresques Jardines de la Concepcion. Vous serez surpris par une luxuriante végétation tropicale mais aussi par les paysages désertiques. Vous y trouverez une demeure de campagne et un musée botanique.

Cuisine Malagueña

Málaga est un centre culturel mais également un endroit idéal pour manger au restaurant. Les Malagueños apprécient particulièrement leurs spécialités. La véritable vie sociale de la ville se développe dans les bars et restaurants. Les tapas, ces petites portions de différents plats, sont une tradition andalouse et la meilleure façon bon marché de découvrir les spécialités locales. Le plat local le plus connu à Málaga est le « pescaito frito », un assortiment de poissons frits (petites sardines et rouget) accompagné d’un bon verre de « vino » (vin) frais provenant d’une des bodegas traditionnelles de la ville.